Archives de l’auteur : Laurent Bouis

Info reconstruction du grand orgue

Attendue depuis de longues années, la reconstruction du grand orgue de la cathédrale de Chartres a débuté depuis la mi-septembre 2022.

Propriété de l’État, le grand orgue de Chartres était à bout de souffle, et sous perfusion depuis des années afin de maintenir ses activités cultuelles et culturelles.
L’association des grandes orgues de Chartres, notamment son président Philippe Lefebvre, s’est fortement mobilisée depuis plusieurs dizaines d’années pour parvenir à ce résultat, fruit d’un effort sans précédent de l’État qui assure 75% du financement ; avec le soutien des collectivités territoriales (Ville de Chartres, Région Centre et département d’Eure-et-Loir) et le concours de l’association Chartres Sanctuaire du monde.

À la suite d’un appel d’offres lancé en 2021 par la Direction des affaires culturelles du Centre, un jury composé d’organistes de renommée internationale et de personnalités qualifiées a retenu le projet présenté par un groupement de trois facteurs d’orgues français qui se sont associés pour ce chantier d’envergure : établissements Muhleisen de Strasbourg, Atelier Chevron en Corrèze et l’harmoniste Bertrand Cattiaux.

Une opération en plusieurs étapes :
– installation des échafaudages,
– démontage du buffet et de l’orgue dans quelques semaines,
– restauration du buffet classé Monument historique en atelier,
– construction du nouvel orgue dans les ateliers des facteurs d’orgues,
– remontage du buffet et implantation de la nouvelle partie instrumentale,
– harmonisation des tuyaux.

Le projet proposé par le groupement d’entreprises consiste en la construction d’un grand orgue de quatre claviers et d’une cinquantaine de jeux adapté au buffet historique et à l’acoustique de la cathédrale. Ce projet prend en compte les différentes utilisations de l’instrument : cultuelles (plus de 200 offices par an avec l’orgue) et culturelles (concerts, Festival international, Soirées estivales) et le concours international d’orgue de Chartres qui accueille depuis 50 ans des jeunes organistes du monde entier.

Suivant les propositions présentées à l’État par l’association des grandes orgues de Chartres, le projet vise à doter la cathédrale d’un instrument représentatif de l’art de la facture d’orgue française, offrant des possibilités musicales pour des répertoires de différentes époques mais aussi ouvert à la création et à l’improvisation.

L’instrument associera les techniques séculaires et éprouvées de la facture d’orgues (transmission mécanique, utilisation de matériaux traditionnels tels que le chêne et l’étain) et offrira de nouvelles possibilités grâce aux technologies numériques que la facture d’orgues a intégré depuis plusieurs années. Patrimoine et modernité : tel est l’enjeu de cette opération qui sera conduite sous la maîtrise d’œuvre du technicien-conseil agréé par l’État M. Thierry Semenoux.

Les travaux de reconstruction ont débuté en septembre 2022 avec le démontage de toute la partie instrumentale, et la restauration du buffet.

Le nouvel instrument devrait résonner fin 2025.

Suivez l’avancée du chantier à la cathédrale

Ultime manifestation autour du grand orgue, avant son démontage !

Vendredi 9 septembre, l’association des grandes orgues de Chartres organisait un évènement exceptionnel :
– à 17h00 présentation en vidéo-projection sur grand écran, du projet de reconstruction avec les facteurs d’orgues Patrick Armand, Bertrand Cattiaux et Olivier Chevron, ainsi que la participation de Thierry Semenoux (technicien-conseil agréé pour les orgues protégées au titre des Monuments Historiques auprès de la Direction Générale des Patrimoines).
– à 20h30, récital exceptionnel de Philippe Lefebvre et Patrick Delabre, respectivement l’un des anciens titulaires, et l’actuel.
Une grande soirée, riche en émotions, qui a réuni un public nombreux et attentif : la nef de la cathédrale qui accueillait déjà une assistance très fournie à 17h00, était comble pour le concert.

Une captation de ces moments a été faite par la chaîne KTO, que vous pourrez retrouver en cliquant sur ce lien.

Adam TAŃSKI

Adam Tański (Pologne) est né en 1988. Il a débuté son parcours musical au Lycée de Musique à Lutomiersk (Pologne).
En 2008 à Varsovie, il intègre la classe d’orgue de Magdalena Czajka et Jarosław Wróblewski, ainsi que la classe de composition à l’Université de Musique Frédéric Chopin.
En 2010-2011 il étudie l’orgue et le clavecin au côté de Gerhard Gnann et Wolfgang Portugal à la Hochschule fûr Musik de Mayence, grâce au programme Erasmus.
Il entre ensuite en cycle de master au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe d’orgue d’Olivier Latry et Michel Bouvard, et la classe d’improvisation de László Fassang.
Il a participé aux master-classes de Thierry Escaich, Daniel Roth, Susan Landale, Christoph Bossert, Ton Koopman.
En 2015-2017 il était professeur au Conservatoire de Musique à Lodz (Pologne), en département d`Orgue et de Musique sacrée. Il enseigne actuellement l’art de l’orgue et l’improvisation, à l’Institut diocésain de Musique d’Église à Łomża.

Il est lauréat d’un prix spécial au 5e concours international d’orgue Feliks Nowowiejski à Poznań (2015), et du 1er prix au concours international d’orgue « Orgues baroques européens » à Katowice (2014).
Il a également été demi-finaliste des concours internationaux d’orgue ‘Mikael Tariverdiev’ à Kaliningrad (2013), ‘Leoš Janaček’ à Brno (2012), ‘J.S. Bach’ à Wiesbaden (2009).

Adam Tański a été boursier du Lions Club Varsovie NIKE (2014, 2015), des fondations françaises Meyer et Brieux Ustarizt (2013-2015), du recteur de l’Université de musique Fryderyk Chopin (2010, 2011) et du Premier ministre polonais (2006, 2007). Il donne des concerts lors de festivals en Pologne et à l’étranger ; il s’est produit à la Philharmonie nationale de Varsovie, lors de récitals et de concerts d’orgue en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne.
En 2017, il a reçu une bourse du ministre de la Culture et du Patrimoine national pour un travail de recherche sur l’orgue historique du diocèse de Łomża ; tandis qu’en 2018, il a réalisé un projet éducatif pour les enfants axé sur les orgues historiques de la capitale, dans le cadre de la bourse artistique de la ville de Varsovie.

Son premier enregistrement discographique “Polychromie” est consacré à des improvisations sur les thèmes de musique populaire, enregistré sur l’orgue Adolf Homann en Pologne.
En outre, Adam Tański est cofondateur et directeur artistique du festival Etnosakralia Kurpiowskie, qui combine la musique d’orgue avec la musique traditionnelle et improvisée.
Il est également un compositeur actif. Ses œuvres ont été jouées en Pologne et en Allemagne et en 2018, sa première publication monographique contenant cinq pièces pour instruments à clavier est sortie dans la série d’édition « Biblioteczka Kurpiowska« .

William FIELDING

Organiste et pianiste de 21 ans de Blackburn (Royaume-Uni), William Fielding a étudié trois ans à la St Mary’s Music School d’Edimbourg (2015 – 2018), puis deux ans à Londres au Royal College of Music (orgue et piano) avec David Graham et Kathron Sturrock.
Il a été organiste à Hampton Court Palace (Chapelle royale de la reine d’Angleterre), et a beaucoup travaillé en tant que pianiste accompagnateur – les moments forts avec ses collègues comprenant une tournée de concerts à deux pianos à Marbella (Espagne) avec le pianiste Łukasz Krupinski, et une tournée en République tchèque avec le violoniste Joel Munday.

En 2020 il décide de s’immerger dans la tradition française de l’orgue, en partant étudier au conservatoire de Toulouse avec Michel Bouvard (titulaire à la basilique Saint-Sernin) et Yoann Tardivel : il vient d’y terminer ses deux années de perfectionnement, appréciant les opportunités qui lui ont été offertes, en particulier une étroite collaboration avec Mark Opstad et la Maîtrise de Toulouse, avec qui il a enregistré un CD comprenant le requiem de Maurice Duruflé.
Il exerce déjà en tant qu’accompagnateur, à Toulouse, ainsi que dans tout le Royaume-Uni, pour des instrumentistes ou chanteurs.
William Fielding est organiste de chœur à la basilique St Sernin, Toulouse.

À partir de Septembre 2022, il continuera ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris, dans la classe d’Oliver Latry et Thomas Ospital.

Luca AKAEDA SANTESSON

Né en 2001 à Milan en Italie, de parents chanteurs, Luca AKAEDA SANTESSON est très tôt sensibilisé à la musique et à différentes cultures. il débute ses études musicales en 2009 dans la classe d’orgue de Jean-François Hatton au Conservatoire Claude Debussy à Paris.
Il poursuit ensuite ses études d’orgue sous l’enseignement de Lionel Avot et de Yves Lafargues au CRR de Lyon de 2013 à 2019, obtenant en 2018 son DEM d’orgue.
En 2019, alors âgé de 17 ans, il est admis au CNSMD de Lyon dans la classe d’orgue de François Espinasse et de Liesbeth Schlumberger où il se perfectionne depuis.

Il est nommé en 2021 organiste titulaire adjoint de Saint-Denis à Lyon.

Parallèlement à ses études d’orgue, Luca Akaeda Santesson étudie la musique ancienne notamment en pratiquant le clavecin (avec Noëlle Spieth, Catherine Latzarus, Yves Rechsteiner) ou encore le clavicorde (Ilton Wjunisky) depuis plus de dix ans.

Nombreuses étant ses origines, il eut également l’occasion de jouer dans divers pays, principalement au Japon, et d’assister à des masterclasses d’organistes étrangers tels que Hans-Ola Ericsson, Kimberly Marshall ou Peter van Dijk.

Alain BRUNET

Ayant débuté par l’étude du piano, Alain BRUNET découvre l’orgue durant son adolescence en Savoie et prendra ses premiers cours à Annecy. Il poursuit sa formation à Strasbourg auprès de André STRICKER, participant à des master-class.

À partir de 1988, Alain Brunet se consacre au clavecin, obtenant un Prix d’Honneur au CNR de Versailles, ainsi qu’un 1er Prix de musique de chambre. Il complète sa formation par un cursus de musicologie en Sorbonne, couronné par une maîtrise. Il continue de se perfectionner au conservatoire du 17e arr. de Paris et obtient un 1er Prix de la Ville de Paris en clavecin et en musique de chambre. En 1994 il acquiert le Diplôme d’État de musique ancienne.

Ses activités d’enseignant se déroulent dans un premier temps à Dreux (classes de clavecin et d’orgue) et depuis 1999 à Vernon, où il est titulaire de l’orgue Oury (1610) – Kern (1979) de la Collégiale entre 1999 et 2007 – il en est le conservateur depuis 1999.

De 2004 à 2006 il est conservateur de l’orgue d’Ivry la Bataille (27). Il est chargé de cours à l’Université de Rouen (UFR de musicologie) pendant 2 ans.

En 2014, Alain Brunet obtient la carte professionnelle d’organiste musicien des cultes du Diocèse de Paris ; en 2017, il réussit l’Examen Professionnel de Professeur d’Enseignement Artistique (orgue). Il est co-titulaire de l’orgue du temple Saint-Éloi à Rouen depuis 2021 et participe la même année à la création de l’Académie Bach en Seine-Eure dont il est l’un des 3 professeurs.

Il se produit en concert au clavecin et à l’orgue, en soliste ou comme continuiste de formations vocales et orchestrales.

Alice ROCHA

Née à Évora – Portugal, Alice ROCHA a commencé ses études musicales en 2009 au Conservatoire Régional d’Évora – Eborae Musica, dans la classe d’orgue du professeur et organiste Rafael Reis jusqu’au terme de son cursus en 2017. Elle se distingue lors du Concours National d’Orgue de Ourem-Fátima, obtenant deux médailles d’argent en 2013 et 2014.

En juillet 2016, elle est sélectionnée parmi de nombreux candidats pour participer aux Young Talents Masterclass of Haarlem, en Hollande. Elle a ainsi l’opportunité d’étudier avec de prestigieux organistes, en particulier le hollandais Ben Van Oosten. Pendant son parcours, elle participe à des masterclass avec de grands organistes tels António Estereiro, José Luis Uriol, Willem Jansen et Vincent Dubois. Elle joue à la cathédrale d’Évora lors de certaines cérémonies, et entre 2019 et 2021 elle occupe le poste d’organiste à l’Église Saint-Matthieu à Strasbourg.

En 2021 Alice Rocha obtient sa Licence DNSPM à l’Académie supérieure de musique de Strasbourg-HEAR sous l’orientation du professeur et organiste Johann Vexo.

Pendant son parcours en France elle a eu l’opportunité de jouer plusieurs concerts en Alsace et au Portugal, ainsi qu’avec son duo orgue/hautbois formé en 2018 avec la hautboïste Erika Maschke.

Alice Rocha poursuit aujourd’hui son Master au CNSM de Paris dans la classe d’orgue de Thomas Ospital et Olivier Latry.

Reprise des Moments musicaux

Nous sommes heureux de vous annoncer que les différents moments musicaux sur le grand orgue de la cathédrale peuvent reprendre dès ce jeudi 29 juillet ! Les pannes survenues récemment ont pu être réparées ce jour.
À très vite !